Comment tailler un prunier ?

La production de prunes a ses hauts et ses bas. Vous ne récolterez jamais la même quantité d'une année sur l'autre.

Un été, vous récolterez des seaux et des bols pleins des joyaux violets les plus doux, l'année suivante, seulement quelques petites choses tristes, amères et ridées.

C'est la vie dans le monde de la production fruitière. Au cas où vous envisageriez de planter un verger...

Si l'on y réfléchit bien, de nombreuses cultures agissent de la sorte, surtout dans le domaine des arbres fruitiers pérennes.

Ainsi, lorsqu'une abondante récolte de prunes est à votre portée, profitez-en et conservez autant de confiture de prunes que vous avez de bocaux et de place dans votre garde-manger.

Les pruniers sont connus pour produire une récolte généreuse une année, puis ils cessent de fructifier pendant un an - ou parfois deux !

C'est ce que l'on appelle le port alterné ou bisannuel, et cela n'a rien d'anormal. Les pommes et les poires suivent également cette routine.

Accordez-vous quelques saisons d'observation attentive et notez vos observations dans un carnet, afin de pouvoir suivre les rythmes de la nature.

La taille du prunier, étape par étape

Si la taille hivernale est recommandée pour de nombreux arbres fruitiers, vous constaterez que les pruniers sont mieux taillés à la fin de l'été ou au début de l'automne.

Les pommiers sont parmi les arbres les plus faciles et les plus indulgents à tailler, mais les pruniers sont tout aussi faciles à tailler. Apprenez à en tailler un et le reste sera facile, car les principes de base de la taille sont les mêmes.

Une étape simple qui fait souvent défaut est la suivante : taillez vos arbres fruitiers par une journée sèche et ensoleillée.

Il est tout à fait logique que vous ne souhaitiez pas travailler sous la pluie, l'arbre ne l'apprécie pas non plus.

Étape 1 - Examinez l'arbre d'un œil critique

Prenez du recul et observez la forme et la structure de l'arbre.

Touche-t-il quelque chose qu'il ne devrait pas toucher (un bâtiment, un autre arbre, des câbles, etc.) ?

Y a-t-il des branches qui se chevauchent (se croisent) ? Les branches qui frottent les unes sur les autres peuvent être les futurs sites de plaies malades.

Les branches ont-elles tendance à pencher trop lourdement d'un côté ?

L'emplacement de l'arbre exige-t-il qu'il soit étêté ?

Étape 2 - Élaborer un plan d'élagage

Eliminer le bois mort, malade et dépérissant (s'il y en a).

Ensuite, commencez à tailler au pied de l'arbre et remontez vers le sommet en supprimant des branches pour augmenter la circulation de l'air et améliorer la santé générale du prunier.

Étape 3 - Apprenez à faire des coupes nettes

Lorsque vous élaguez, faites le moins de coupes possible pour atteindre votre objectif final.

Pour ce faire, assurez-vous que votre paire d'élagueurs la plus fiable (ce sont les nôtres) est bien aiguisée, tout comme votre sécateur et votre scie à main.

Utilisez les outils adaptés à la circonférence et à la densité du bois, et votre travail d'élagage sera facile et agréable.

Une fois que vous aurez pris le coup de main, vous pourrez tailler un seul arbre fruitier en 15 minutes ou moins, en fonction de sa taille bien sûr.

Lorsque vous élaguez, coupez toujours juste avant un bourgeon ou une branche latérale, en veillant à ce que l'angle de la coupe nette s'éloigne du bourgeon ou de la branche vers laquelle vous recoupez.

Si vous taillez un arbre fruitier en arrière du tronc principal, coupez aussi près que possible, sans couper dans le collet relevé. Ne laissez jamais une branche impaire dépasser dans l'espoir qu'elle portera des fruits - coupez-la entièrement pour éviter les maladies.

Étape 4 - Remontez le long de l'arbre

Lorsque vous atteignez les branches les plus hautes à l'aide d'une échelle ou d'un autre moyen créatif, vous allez tailler la forme de l'arbre. Faites-le pour encourager les branches à devenir plus épaisses au fur et à mesure qu'elles grandissent, au lieu d'être longues et fines.

Ce processus de " retour en arrière " permet d'éviter que les branches ne se cassent sous le poids de la future production de fruits.

Il active également les hormones de l'arbre pour qu'il produise des fruits plus bas dans la canopée, ce qui, espérons-le, rendra les fruits plus faciles à atteindre !

Étape 5 - Nettoyage

Lorsque vous êtes satisfait de l'ouverture de votre arbre fruitier, il est temps de vous arrêter et d'admirer votre travail.

N'utilisez pas de peinture ou d'emballage pour refermer les plaies de taille. Laissez les branches guérir naturellement, d'elles-mêmes, exposées à l'air.

Nettoyez toutes les branches, en faisant attention aux épines, et éliminez/brûlez toute matière malade.

Veillez également à nettoyer vos sécateurs et autres outils manuels, pour éviter de propager des maladies, en plongeant les lames dans une solution d'alcool isopropylique pendant environ 30 secondes avant de passer à l'arbre suivant.

5 raisons d'élaguer vos arbres fruitiers

Voici quelques raisons de tailler (et de donner un coup de main) à vos arbres fruitiers, plutôt que de laisser la nature - et le hasard - s'en charger.

1. Pour développer la forme souhaitée

La taille de votre prunier permet d'équilibrer la structure des branches et de lui donner une forme caractéristique.

On pense immédiatement aux pruniers en buisson et aux pruniers pyramidaux. La formation en éventail est un autre aspect de la taille qui consiste à dresser l'arbre contre un mur ou une clôture, avec des fils horizontaux pour maintenir les branches.

Dans d'autres cas, il suffit d'enlever les branches basses pour pouvoir tondre sous l'arbre ou pour éviter qu'il ne s'écrase contre une maison ou une dépendance.

2. Maintenir une certaine taille

Les arbres qui deviennent trop hauts sont difficiles à récolter sans échelle, et dans le cas des prunes, les branches ne sont pas assez solides ou agréables pour y grimper (pensez aux épines de taille souvent sérieuses).

Vous pouvez toutefois secouer l'arbre lorsque les prunes sont mûres, pour une récolte facile.

Les branches qui s'étendent trop, peut-être par manque de soleil, s'affaiblissent lorsqu'elles sont chargées de fruits lourds. Gardez-les taillées pour qu'elles soient plus fortes et plus résistantes. Sinon, la nature vous montrera quelle est la bonne taille pour un arbre donné, lorsque ces branches lourdement chargées se détacheront du reste.

Quel que soit votre choix, ne soutenez pas les branches et les membres avec des piquets en Y, car ils envoient des signaux de mauvaise répartition du poids à l'arbre, ce qui peut entraîner une croissance faible au fil des ans.

3. Permettre à la lumière du soleil d'atteindre le tronc et améliorer la circulation de l'air

En améliorant la pénétration de la lumière du soleil par le façonnage et l'éclaircissage, vous aiderez à produire des bourgeons sains. Cela permet d'améliorer la qualité des fruits en leur permettant de mûrir pleinement au soleil.

En même temps, une circulation d'air suffisante permet d'éliminer l'excès d'humidité, ce qui réduit les risques d'infections fongiques auxquelles les prunes sont sujettes.

4. Pour encourager les nouvelles pousses et renforcer les branches existantes

Si vous avez un arbre qui n'a pas été taillé depuis des lustres, ou qui sait depuis combien de temps ( !), il y a de fortes chances qu'une petite cure de jouvence lui soit très utile.

En coupant l'extrémité des branches, vous stimulerez la croissance des nouvelles pousses, ce qui augmentera vos chances d'obtenir une magnifique récolte de fruits la saison prochaine.

5. Supprimez les branches mortes, cassées ou malades

La taille en été vous permet d'enlever facilement toutes les branches mortes, abîmées et malades de l'arbre fruitier - comme vous pouvez le voir alors que les branches saines sont pleines de feuilles et de fruits. En hiver, c'est un peu plus délicat, mais cela reste une période optimale pour l'élagage.

L'élimination des branches sèches est un plan préventif, afin de minimiser le risque qu'elles tombent d'elles-mêmes, endommageant d'autres branches au passage, par exemple en cas de tempête.

À quelle fréquence faut-il tailler ses pruniers ?

Il existe plusieurs règles de pensée sur la fréquence de la taille de vos arbres fruitiers.

Certaines personnes taillent les jeunes arbres au moment de la plantation, puis les taillent chaque année.

Cependant, si vous démarrez avec une bonne structure de ramification dans les premières années, une taille légère ne sera nécessaire qu'à intervalles, voire tous les 5 ans environ.

Réduisez au minimum les coupes et laissez la lumière du soleil pénétrer jusqu'au tronc pour récolter les meilleurs fruits !